14 OUTILS pour faire rire n’importe qui11 min read

- Temps approximatif de Lecture : 9 minutes

Voici une vidéo de Gad Elmaleh, qui est une personne fait rire énormément de gens (moi y compris), et qui est un exemple génial de personne qui arrive à en faire rire d’autres. Vous pouvez regarder cette vidéo, puis lire les 14 conseils que je vous donne puis ensuite revisionner cette vidéo. Cela va vous aider à mieux visualiser les conseils que je vous donne et à voir un exemple de comment les placer. C’est parti ! 😃


Faire rire va donner aux gens un rire sincère et vous allez les mettre à l’aise en établissant une connexion rapide. Cependant, vous n’êtes pas un comédien. Ce n’est pas votre travail. Mal raconter une blague peut évidemment instaurer un moment assez gênant (je vous le dit, c’est du vécu 😅). Donc, si vous n’avez pas envie de raconter de blagues, ne le faites pas. Vous pouvez toujours amener les gens à penser différemment, à ressentir différemment et à faire ce que vous voulez qu’ils fassent. Vous pouvez les inspirer. Vous pouvez les faire vibrer. Et tout cela sans jamais raconter une blague.

Cependant, l’humour, c’est quand même un sacré bon truc : un peu ici ou là peu vraiment égayer votre vie ! En outre, c’est un cadeau qui ne cesse de faire des dons : quand un public rit, il s’installe pour s’amuser, vous vous détendez et vous gagnez de la confiance pour donner le meilleur de vous-même. Donc, même si vous n’êtes pas un pro du spectacle, il existe quelques trucs simples pour raconter des blagues qui font beaucoup rire, avec un sourire sincère. (Et si vous désirez être un orateur professionnel, vous ferez beaucoup mieux votre métier si vous arrivez à faire rire les gens 😉)

La question à 100 balles

Bon, tout le monde sait que faire rire c’est génial, je ne vous apprend rien.

Mais quel est le moment qui fait le plus rire lors d’un show comique ? Indice : c’est plus simple si vous avez regardé la vidéo

Ce sont les moments improvisés, car vous êtes surpris et ça a l’air beaucoup plus naturel. Et comment les comédiens font-ils ça ? C’est des techniques, de l’entraînement, et des trucs que vous allez apprendre dans 3 minutes !

Donc, si vous souhaitez vous préparer à l’avance à une blague ou si vous voulez simplement apprendre à trouver l’humour du moment, voici onze idées qui vous aideront.

C’est parti 😃

1. Une blague est souvent racontée en trois actes

Si vous savez raconter une histoire, alors vous savez comment raconter une blague. La plupart des blagues sont racontées comme des histoires. Ils comprennent une exposition, un conflit et une résolution. Le suspense est la clé.

2. Faire des chutes inattendues

Certaines blagues sont racontées en assemblant ce qui est complètement inattendu, comme dans la blague à deux étages. La première histoire va dans une direction, et la deuxième histoire vous emmène dans une autre voie totalement inattendue ! La première ligne correspond à la configuration et la deuxième à la ligne à la frappe.

Voici un exemple de Mel Brooks:

Première phrase : La tragédie, c’est quand je me coupe le doigt

Deuxième phrase : La comédie, c’est quand on tombe dans un égout à ciel ouvert et qu’on meurt.

Notez que cette histoire suscite votre intérêt parce que sa configuration est évidente : se couper les doigts n’est pas une tragédie. Votre auditoire essaie de deviner où vous vous dirigez. Vient ensuite la suite, la ligne où vous leur donnez quelque chose à quoi ils ne s’attendent pas. C’est une surprise qui étonne les personnes à qui vous parlez, et les fait vraiment rire ! Assurez-vous simplement qu’ils ne peuvent pas prédire où vous allez. S’ils le peuvent, la blague va tomber à plat.

Par exemple:

  1. Le seul moyen d’avoir vraiment des relations sexuelles sans risque est de s’abstenir…
  2. …de boire.

La ligne de chute offre quelque chose de différent de celui attendu. Cela révèle une surprise. Il faut juste que vous fassiez attention à bien marquer la pause, et qu’elle soit ni trop longue ni trop courte. Cela s’apprend en pratiquant !

Exercice: Regardez un monologue d’un animateur de programme de fin de soirée qui fait rire. Appuyez sur pause sur votre télécommande ou sur Youtube juste avant la ligne de chute. Voyez ce que vous pensez de la ligne suivante, puis jouez pour voir ce qu’ils disent réellement !

Prochaine étape: édictez une meilleure ligne de chute ! Bonne chance !

3. Faites des blagues plutôt rapide, et que les gens reconnaissent rapidement que ce sont des blagues

Le contexte permet une compréhension instantanée. Une longue explication qui endommagerait la blague ou donnerait un indice sur la chute n’est pas nécessaire. Cela explique pourquoi tant de blagues ont la même configuration. « Trois hommes vont dans un pub. » C’est instantanément une blague. Simple, Efficace, pas besoin de plus de détails !

4. La chute vaut le temps qu’ils ont passé à écouter

Si vous avez passé beaucoup de temps à expliquer quelque chose, les personnes s’attendent à une blague vraiment drôle. Si cette blague est un peu drôle mais que vous avez passé énormément de temps à l’expliquer, elle n’aura pas du tout le même impact.

Homme en train de faire rire un autre

5. Utilisez la règle de 3

Chris Rock: Il n’y a que trois choses dont les femmes ont besoin dans la vie: l’eau, la nourriture et les compliments.

Jon Stewart: J’ai célébré Thanksgiving à l’ancienne : j’ai invité tout le monde dans mon quartier chez moi. Nous avons eu un énorme festin. Puis je les ai tués et pris leurs terres.

George Carlin: Une tequila, deux tequila, trois tequila, étage.

Le fait d’utiliser 3 éléments est presque obligatoire pour faire rire quelqu’un, surtout si vous mettez la bonne intonation.

6. Riez de vous-même

Lorsque vous faites de l’auto-dérision, vous défiez les attentes. Le public s’attend à ce que vous jouiez avec lui , mais vous le prenez au dépourvu dès que votre chute vous désigne ! C’est une des choses qui détend le plus l’ambiance, et qui montre que vous êtes sûr de vous.

7. Ne dites pas à tout le monde à quel point votre blague va être drôle avant de la raconter.

Si vous le faites, le public s’assoira, se croisera les bras et se dira: «Ah, oui? Prouve le. Voyons ce que tu as. »

Les meilleures blagues sont souvent celles qui vous surprennent le plus, auxquelles vous ne vous attendiez pas.

8. Une fois que vous avez commencé, ne vous arrêtez pas

Engagez-vous dans la blague ou vous ne vous ferez pas rire. Si vous n’est pas totalement impliqué dans votre blague ou que vous le dites sans enthousiasme, le public ressentira votre hésitation et assumera que la blague ne va pas être bonne. Il faut que vous viviez votre blague, que vous riiez déjà ou que vous imitiez quelqu’un ou quelque chose à fond. Évitez aussi les détours : les blagues fonctionnent généralement mieux en ligne droite.

9. N’oubliez pas le timing

C’est important à préparer et d’autant plus important à exécuter. Le timing nécessite une réelle prise de conscience de votre part. Vous devez vous assurer de livrer la chute au meilleur moment. Cela consiste en partie à regarder les réactions de votre public. Qui est instable ou agité? Avez-vous un type qui peut vous interrompre au milieu ? Ralentissez s’il y a une distraction soudaine dans la salle ou un mouvement dans une partie de l’auditoire. Faites en sorte que les gens soient prêts lors de votre chute.

Faire rire une femme

10. Créer des tensions

Le moment optimal pour la chute est une fois que vous avez créé une tension avec votre configuration. Prenez votre temps. Faites-les se pencher en avant dans leurs chaises. Ensuite, lorsque vous finalisez la chute, la tension se libère avec un plus grand rire. Et que devez-vous faire juste avant de livrer cette chute ? Une pause… bien sûr. La pause est la principale arme de votre arsenal. Ne précipitez pas les choses lorsque vous les rapportez à la maison: «Et la morale de l’histoire est… [attendez… attendez… attendez… puis débarquez…]». Aussi: une bonne blague donne le contexte rapidement et efficacement, de sorte que le public comprenne sans avoir à effectuer un gros effort, ce qui pourrait les perdre. Si vous mettez trop de temps à définir le contexte, vous allez les perdre.

Il faut que ce que vous dites soit au moins comique, ridicule, absurde ou insolite.

11. Être approprié

Soyez très attentif à l’humour offensant et décalé. La règle d’or que vous pouvez appliquer pour le restant de vos jours est la suivante : la bonne humeur aux dépens de quelqu’un ne devrait s’attaquer qu’aux puissants ou respectés de la salle. C’est la dynamique de pouvoir d’une bonne comédie : si vous voulez faire une blague aux dépens de quelqu’un, faites une blague à propos de quelqu’un qui est plus haut placé.

Vous pouvez vous moquer du président ou d’un politicien connu tant que vous ne partez pas dans le domaine de la politique. Une petite blague centrée sur le PDG de la société, où vous parlez, peut vous mettre du côté des employés et, dans la plupart des cas, le patron peut très bien accepter les choses.

Le petit exemple

Tout en faisant des recherches préliminaires pour préparer une entreprise cliente, un ami a découvert que les deux responsables de l’entreprise avaient un contraste visuel: le président était aussi chauve que moi, tandis que le PDG avait une magnifique crinière de cheveux noirs bien coiffés. En faisant ses recherches, cet ami a vérifié et j’ai non seulement entendu dire que des gens le taquinaient au sujet de sa crinière manucurée, mais il s’est aussi assuré que le PDG le vivrait bien s’il se moquait de ça.

Alors arrive le jour du discours. Quelques semaines auparavant, mon ami avait vu un t-shirt qui disait: AVEC CE CORPS, QUI A BESOIN DE CHEVEUX ? Il a trouvé cela génial et l’a acheté.

La première chose qu’il a faite après avoir été présenté par le PDG avec de beaux cheveux a été de faire une éloge avec sa crinière brillante absolument extraordinaire. « Combien de temps cela prend-il pour faire ça ? J’aurais rasé quelqu’un pour avoir la même ».

Ensuite, mon ami a demandé au président (chauve) de monter sur scène. Une fois qu’il était à côté de lui, mon ami lui dis que des gars comme eux doivent rester ensemble et lui a ensuite donné le t-shirt (il avait prévenu l’équipe vidéo à l’avance pour qu’ils puissent prendre un gros plan du maillot, pour le rendre lisible sur les six écrans géants du palais des congrès).

Tout le monde a aimé : c’est un bon exemple de la façon dont vous pouvez vous ranger du côté du public en se moquant un peu du patron sans aller trop loin.

12. Prenez quelque chose que quelqu’un a dit plus tôt et jouez dessus

Par exemple, il y a quelque temps, nous étions en train de faire du shopping avec des amis. Une amie a acheté un sac à main, et deux vendeurs différents lui ont dit: « Oh, quel sac amusant. » Plus tard dans la journée, nous sommes allés voir un autre ami, et il a dit : « C’est un sac génial! »

Et mon amie a dit: « Non, non, pas génial. Amusant. »

13. Cherchez des occasions d’être ironique

Faites une déclaration qui contredit quelque chose qui vient d’être dit. Par exemple, si quelqu’un vous dit que vous avez une bonne ouïe, vous pourriez dire « Qu’est-ce t’as dit ? » lorsque cette personne vous le dit !

14. Regardez des vidéos de personnes qui vous font rire

Enfin, le meilleur outil que je puisse vous donner est de regarder des gens qui font rire. A la télé, sur Youtube, en vrai, à n’importe quel endroit où vous voyez des personnes faire rire sans forcément avoir préparé le truc, juste dans l’instant.

J’adore personnellement Gad Elmaleh, qui est très bon pour improviser de temps en temps lors de ses spectacles. J’ai aussi un ami qui arrive très bien à faire rire, et je m’inspire de lui !

Je vous ai trouvé une petite vidéo de gad elmaleh que j’adore, et qui pourra sûrement vous aider.

Conclusion

Faire rire des filles

Dernier conseil : entraînez vous à rire, et regardez de vidéos de personnes drôles. Pour vous aider à rire, je vous ai fait un article avec toutes les idées pour rire plus, cela va vous aider à mieux connaître ce qui fait rire, et cela va aussi former votre sourire et vous entraîner à rire de vos propres futures blagues 😉. Voici l’article pour rire plus !

Faire rire est quelque chose qui s’apprend, mais vous pouvez tout à fait y arriver. Ce n’est plus que de l’entraînement, et avec les outils que je vous ai donnés ça rend le truc possible !

Je vous souhaite de tout cœur que vous y arriviez, cela vous rendra plus heureux, rendra plus heureux les autres personnes et vous aidera en plus à avoir plus confiance en vous. Vous allez voir, avec les techniques plus un peu d’entraînement, on arrive à tout 😉