comment communiquer avec enfant

Communiquer avec un enfant : les 17 Choses à savoir9 min read

- Temps approximatif de Lecture : 8 minutes

Bonjour, cher Chercheur de Bonheur ! Nous allons aujourd’hui voir comment communiquer avec un enfant. Ces petits êtres qui respirent la joie et la bonne humeur et peuvent vous contaminer rapidement de leurs sentiments positifs !

Il n’est pas facile de communiquer avec un enfant. Cela s’apprend. Avez-vous déjà croisé un enfant, lui avez dit bonjour et il a eu peur ? Un enfant vous a-t-il déjà ignoré, pas approché ? Un autre ne voulait pas vous parler ?

Si vous vous reconnaissez dans les exemples ci-dessus, cet article est fait pour vous ! Ne vous inquiétez pas, c’est normal car ce n’est pas inné pour tout le monde (j’ai dû apprendre cela moi aussi). Il faut juste apprendre les outils 😉 !

Si vous voulez aller plus loin, voici un site spécialisé là dessus.

Vous pouvez aussi visionner cette vidéo, si vous pensez que cela peut vous aider !

C’est parti ! 😃

Avant de commencer, il faut savoir s’adapter à son interlocuteur

En fonction de son âge, un enfant a des comportements différents. Voici des trucs à retenir :

  • Les petits enfants (en dessous de 5-6 ans) sont très facile à faire entrer en relation et ils vous aiment bien si vous appliquez les conseils ci dessous.
  • Ceux un peu plus âgés (entre 7 et 10 ans) viennent de dépasser « l’âge de raison ». Ils sont aussi très sympa et peuvent vous aimer très rapidement si vous appliquez ici aussi les conseils ci-dessous. Je vous conseille de faire preuve de respect et de confiance avec les personnes de plus de 7 ans en reconnaissant leur maturité grandissante : ils peuvent désormais avoir des avis et réfléchir, ce ne sont plus des bébés, il faut bien avoir cela en tête.
  • Ceux entre 11 ans et 14 ans peuvent être compliqués à gérer, mais si vous vous intéressez à leurs délires et faites la personne cool ils vont super bien s’entendre avec vous.
  • Ceux plus âgés sont comme des adultes, en un peu plus fragiles !

Pour entrer en contact avec lui

1. Pour communiquer avec un enfant : Mettez-vous à sa place

Quand vous parlez à un enfant, vous devez vous mettre à sa place tout le temps (tout en ayant quand même conscience de vous, sinon ce n’est pas agréable). Vous verrez comment je fais tout au long de cet article à chaque outil.

2. Mettez-vous à sa hauteur

Lorsque vous parlez à un enfant, une chose très importante est de se mettre à son niveau, en s’agenouillant ou en s’accroupissant.

Imaginez vous à sa place : vous êtes encore petit et une personne gigantesque arrive devans vous. Que faites vous ? Vous fuyez !

Le fait de se pencher ne suffit pas, car il vous verra toujours aussi grand !

3. Souriez 😃

On ne le dit jamais assez, mais le sourire est le truc le plus important pour entrer en communication avec quelqu’un !

Pour sourire, vous pouvez par exemple vous dire dans votre tête « Super, super, super ! ». Cela va vous faire sourire, essayez, je vous assure que ça marche ! Vous pouvez aussi penser à quelque chose qui vous fait rire. Le plus important est le fait que vous souriiez vraiment. Il ne faut pas faire un sourire forcé ! Pour vous aider, j’ai fait un article sur comment rire plus, qui peut vous habituer à sourire tout le temps !

4. Montrez que vous n’avez rien dans les mains

Un réflexe bête mais humain lorsque quelqu’un vous voit (et en particulier les enfants), c’est de regarder vos mains. Si vous les cachez ou les fermez, l’enfant peut en avoir peur ! (cela marche d’ailleurs avec toutes les personnes, inconsciemment).

Pour communiquer avec un enfant : Mettez le à l’aise

Fille comment communiquer avec un enfant

5. Utilisez le prénom de l’enfant assez souvent

En faisant cela, vous montrez à l’enfant qu’il est assez important pour vous pour que vous reteniez son nom. Le fait d’utiliser le prénom de la personne avec qui vous discutez va la faire se sentir bien avec vous, à n’importe quel âge. Utilisez aussi des surnoms affectueux, la plupart adorent ça ! (Mais il ne doit pas faire trop gamin, comme « mon bichon ». Préférez les diminutifs.)

6. Écoutez le très attentivement

L’écouter très attentivement va lui faire se rendre compte qu’il est important et reconnu. Tout le monde a envie de ressentir ce sentiment, et les enfants y compris !

Lorsque l’on parle à un enfant, il peut arriver que l’on décroche, car nous savons déjà ce qu’il nous raconte. Il faut faire attention, car s’il s’en rend compte (et il s’en rendra compte, je vous assure), vous perdrez toute la confiance qu’il a en vous.

Posez lui des questions sur ce qu’il dit, et demandez lui d’expliquer ce qu’il veut dire si vous ne comprenez pas ce qu’il dit. Un enfant adore partager ce qu’il sait !

7. Gardez un contact visuel avec lui

Quand vous êtes en train de communiquer avec un enfant, regardez le dans les yeux. Cela va le faire se sentir reconnu.

8. Faites attention à votre ton

Le ton de votre voix influe énormément. S’il est trop envahissant, l’enfant aura peur de vous et ne se concentrera plus sur ce que vous lui dites.

Pour trouver le bon ton, il y a plusieurs façons. Vous pouvez par exemple parler à peu près avec le même ton que l’enfant. Vous pouvez aussi vous entraîner chez vous. Enfin, vous pouvez aussi prendre le même ton qu’une personne qui s’entend bien avec des enfants.

9. Attention lorsque vous faites des blagues

Un jeune enfant n’a pas beaucoup confiance en lui (encore plus que les adultes). En voulant rire un peu, vous pouvez le blesser, alors que vous essayiez de le faire rire ! Faites attention à cela.

Cependant, les enfants adooooorent les blagues. Et même des mauvaises blagues peuvent le faire rire ! Les meilleures blagues avec eux (en fonction de l’âge), sont celles où vous leur donnez des responsabilités d’adultes. Par exemple, demandez leur quel travail ils font, étonnez-vous qu’ils n’en fassent pas !

Si vous ne savez pas comment faire rire, voici un autre article que j’aurais aimé connaître il y a quelques années : comment faire rire les autres. Comme je vous le dit, tout s’apprend !

Retenez que lorsque vous êtes en train de communiquer avec un enfant, il faut que vous fassiez des blagues qui vont le faire rire, pour installer une bonne ambiance.

10. Synchronisez vous

J’en parle dans un autre article, la synchronisation est toujours aussi étonnante avec les enfants. Lorsque vous communiquez avec un enfant, utilisez une gestuelle analogue et un débit de parole proche du sien. Vous allez voir, cela fait des miracles (et ça ne marche pas qu’avec les enfants, ça marche avec tout le monde !)

11. Soulignez ses bonnes actions

Lorsqu’il fait de bonnes actions, comme tenir la porte, etc, remarquez le et félicitez le !

Comment parler à un jeune enfant

Ce qu’il ne faut pas faire lorsque vous communiquez avec un enfant

12. Ne faites pas comme si vous parliez à un adulte

Un enfant se disperse vite, et lorsque vous lui parlez, même s’il vous regarde, il n’arrive peut être plus à se concentrer.

Dites lui de répéter ce que vous avez dit par exemple (n’oubliez pas de le féliciter s’il y arrive 😉). Parlez peut-être un peu plus lentement, les enfants mettent du temps à comprendre les phrases, surtout lorsqu’elles sont compliquées. Faites attention à ne pas utiliser des mots trop compliqués, ou faire des phrases trop longues.

13. Ne pas brusquer l’enfant

La première fois que vous rencontrez un enfant, c’est normal qu’il ne vienne pas vous voir tout de suite (vous êtes pour l’instant un étranger pour lui !).

Ne vous focalisez pas uniquement sur cet enfant. Parlez aux autres personnes, d’autres enfants, …

Vous pouvez lui faire des clins d’œils en souriant de temps en temps, cela va le faire rire et lui montrer que vous vous intéressez à lui !

Lorsque la « période de dégel » sera finie, il viendra naturellement vous voir ! C’est à l’enfant de venir vers vous.

14. Ne vous approchez pas trop près de lui

Il ne faut pas que vous soyez envahissant. Respectez sa zone de confort, même si elle vous semble très loin de vous (des fois, il faut 1 mètre 50, voire plus). Ne vous rapprochez pas de lui, laissez lui le temps de se rapprocher s’il le veut (et s’il ne veut pas, ce n’est pas grave !)

15. Ne pas le prendre pour un « poupée »

J’ai remarqué que certaines personnes touchent le nez de l’enfant alors qu’il ne veut pas, lui frottent les cheveux, …

Ne faites cela qu’avec les enfants que vous connaissez très bien.

Sinon, vous entrez dans leur zone d’intimité, et ils détestent vraiment cela. Cela peut vous disqualifier et le faire vraiment fuir.

16. Ne l’interrompez pas lorsque vous essayez de communiquer avec un enfant

Lorsqu’un enfant faut un faute en parlant (comme « si j’aurais su » au lieu de « si j’avais su »), ne faites pas comme beaucoup de personnes (dont peut être vous, et moi avant) : ne les coupez pas pour les reprendre. Attendez qu’ils aient fini ce qu’ils avaient à dire, et dites leur calmement (après avoir montré que ce qu’ils ont dit vous intéresse) qu’il se sont trompés à un endroit. Faites leur par exemple une devinette : « qu’est ce qu’il aurait fallu dire ici ? »

17. Ne donnez pas d’ordres

Au lieu de dire « Va ranger ta chambre ! » (ce qui brusque l’enfant, ne lui dit pas pourquoi il doit le faire et lui donne l’envie de se rebeller), dites lui plutôt « Veux-tu bien ranger ta chambre s’il te plaît ? J’ai besoin d’ordre. Et si la maison n’est pas bien rangée, cela m’irrite, et ça ne sera pas bien pour tout le monde, car quand je suis énervé je n’ai pas envie de jouer avec toi par exemple. »

Ceci s’appelle la CNV (communication non violente) ou communication bienveillante. C’est d’ailleurs la formation la plus demandée dans certaines grandes entreprises, comme l’Oréal ou Airbus, car cela permet de résoudre ÉNORMÉMENT de conflits, en arrivant à exprimer ses besoins puis en trouvant des solutions à partir des besoins de tout le monde.

Je vous assure que ça m’a changé la vie, à moi et ma famille quand mes parents ont découvert cela quand j’avais 6 ans. Avant, on se criait dessus et ils utilisaient la force (comme de nombreux parents) et à partir de ce jour là tout est allé mieux !

Si vous voulez découvrir mon histoire et les 4 étapes de la Communication Non Violente, voici mon article dessus !

Conclusion

Dernier conseil : aimez le, voyez ses qualités et sa joie, il le ressentira !

Comment entrer en contact avec un enfant

Communiquer avec un enfant n’est pas si évident, mais cela s’apprend. Dites moi dans les commentaires si cet article vous a aidé, et vous pouvez aussi partager à la communauté des idées supplémentaires !

A bientôt,

Robin

5 réflexions sur “Communiquer avec un enfant : les 17 Choses à savoir<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">9</span> min read</span>”

  1. Merci énormément , cela me fait chaud au coeur et m’incite à continuer !
  2. Le commentaire ou il est écrit Nogueira c’est parce que j’ai écrit mon nom de famille à la place de maxence

Merci pour votre retour ! - Je vous réponds en moins de 24h à toutes vos questions !